La 5G : quel opérateur monopolise les fréquences ? ?

Plusieurs journées d’enchères ont eu lieu en France pour l’attribution des fréquences de la 5G. Chaque opérateur a tenté de tirer son épingle du jeu, mais quels sont les résultats ? Les négociations ce sont déroulées le 29 Septembre, le 30 Septembre et le 1er Octobre. On sait d’ors et déjà que tous les opérateurs ont lancés une stratégie 5G avec notamment la mise en avant de nouveaux smartphones compatibles 5G. (Sauf pour Apple, qui a retardé le lancement de l’iPhone 12 lors de la KeynoteChacun doit alors sortir gagnant à la fin de ces enchères. 

Le commencement 

La 5G fait débat depuis un certain temps et les rumeurs se concrétisent. La vente des bandes fréquences de celle-ci a commencé bien avant ces journées d’enchères. On note que Bouygues Télécom, Orange, Free et SFR possèdent déjà un bloc de 50 mégahertz (MHz) acheté au prix de 350 millions d’euros. C’est par la suite que les opérateurs télécoms devront s’opposer afin d’obtenir le maximum de fréquence possible.

La première journée d’enchères 

Le 29 Septembre 2020 marque l’histoire de la téléphonie mobile en France.

En effet, lors de cette première journée, les opérateurs télécoms français ce sont affrontés afin d’obtenir le maximum de fréquence de la cinquième génération de la téléphonie mobile. Mais quelles sont les stratégies mises en place ?

On imagine que certains font exprès d’augmenter les prix afin d’évincer la concurrence. Alors que d’autres restent plutôt en retrait pour se démarquer par la suite, c’est difficile de savoir pour le moment.

Tout ce que l’on sait c’est que l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) a limité les enchères pour l’obtention de 11 blocs de 10 MHz, au total.

Lors de cette étape, le prix du bloc débute à 70 millions d’euros. Pour chaque nouveau tour d’enchères, le prix augmente de  5 millions d’euros.

Chaque opérateur peut obtenir, au maximum, 5 blocs de 10 MHz.

A la fin de cette journée de répartition, le prix d’un bloc est à 85 millions d’euros car 4 tours se sont déroulés.

5g-frequence-telephonie-mobile-reseau-arcep

Comme l’indique ce tweet de l’ARCEP, le résultat est de 13 blocs au total, ce qui dépasse la limite imposée.

On constate qu’Orange dépasse largement ses concurrents en obtenant 5 blocs de 10 MHZ, soit le maximum possible. Bouygues Télécom et SFR sont à égalité avec 3 blocs chacun. Enfin, Free Mobile reste discret et se positionne à la dernière place pour cette première journée.

La deuxième journée d’enchères

30 Septembre 2020 : les enchères continuent et les opérateurs campent sur leurs positions.

En effet Orange réclame toujours les 5 blocs de 10Mhz et reste ferme sur cette idée. Au total, les opérateurs réclament encore 13 blocs, alors que seulement 11 sont disponibles.

5g-frequence-telephonie-mobile-reseau-arcep

Comme indiqué dans le tweet de l’ARCEP, durant cette journée, 8 tours sont passés et le prix unitaire d’un bloc de 10MHz est passé de 77 millions d’euros à 111 millions d’euros.

Les enchères ne se terminent pas tant que les opérateurs ne s’aligneront pas sur le nombre de blocs disponibles.

C’est ainsi que se termine la deuxième journée des enchères pour la répartition des fréquences 5G.

La troisième journée d’enchères

1er Octobre 2020 : c’est le début de la troisième journée des enchères pour la répartition du réseau 5G, mais c’est également la dernière.

Lors de cette journée, les opérateurs ont fini par céder et se sont alignés sur les 11 blocs disponibles.

5g-frequence-telephonie-mobile-reseau-arcep

Comme indiqué dans ce tweet de l’ARCEP, Orange ressort gagnant en possédant 4 blocs, SFR le suit de près en obtenant 3 blocs. Bouygues Télécom et Free se positionnent à la dernière place.

Le prix d’un bloc est passé de 77 millions d’euros à 126 millions d’euros, soit une hausse de 49 millions d’euros.

C’est ainsi que se terminent ces journées de négociation.

Le résultat final 

Pour rappel, avant les enchères, chaque opérateur a obtenu un bloc de 50 MHz au prix de 350 millions d’euros.

Classement final :

  • Orange : 90 MHz pour 850 millions d’euros ;
  • SFR : 80 MHz pour 728 millions d’euros ;
  • Bouygues Telecom : 70 MHz pour 602 millions d’euros ;
  • Free Mobile : 70 MHz pour 602 millions d’euros.

Au total, les enchères ont permis à l’Etat de récolter 2,786 milliards d’euros pour les 310 MHz attribués.

5g-frequence-telephonie-mobile-reseau-arcep

Les opérateurs possèdent désormais ces fréquences 5G pour les 15 prochaines années. Il sera possible de prolonger ces licences pour 5 années supplémentaires.

Retrouvez tous nos smartphones compatibles 5G et profitez rapidement de la puissance de ce nouveau réseau.


POUR NE RIEN RATER DE NOS PROCHAINES ASTUCES MOBILES, RESTEZ BRANCHÉS SUR WELCOM’ NEWS !

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux !

facebook-icon  twitter-icon youtube-icon    linkedin-icon instagram-icon